10 conseils pour vous aider à réussir votre examen de conduite | 2018 | Des articles

10 conseils pour vous aider à réussir votre examen de conduite


Prendre le test de conduite pratique est un rite de passage que tous les conducteurs doivent éprouver. Puisque vous ne pouvez pas savoir tout ce qui pourrait arriver une fois que vous êtes derrière le volant avec un examinateur à vos côtés, les tests de conduite ne sont pas connus pour être agréables. Bien que vous ne puissiez pas vous préparer à tous les résultats possibles pendant l'examen, vous pouvez vous préparer au mieux de vos capacités, ce qui vous aidera à faire de votre mieux sous pression et à augmenter considérablement vos chances de quitter le centre de test.

1. Connaître la théorie à l'intérieur et à l'extérieur

Toutes les informations contenues dans votre manuel du conducteur sont utiles même après avoir passé l'examen écrit. En fait, vous êtes censé être bien versé dans la théorie du pilotage, et l'examen pratique est votre opportunité de démontrer votre connaissance de cette théorie. Vous ne savez jamais non plus comment cela peut s'appliquer directement à la réussite ou à l'échec du test de conduite.

2. Envisager des leçons de conduite formelles

Tandis qu'un parent ou un autre adulte vous aide à apprendre les compétences dont vous avez besoin pour la route, vous pouvez obtenir des conseils et des exercices supplémentaires auprès d'un instructeur qui se consacre à l'enseignement de la conduite. Dans certains cas, prendre des leçons formelles peut également réduire les primes d'assurance pour vous.

3. Connaissez bien le véhicule

Vous ne voulez pas vous trémousser et deviner où se trouvent les commandes dans le véhicule que vous prévoyez d'utiliser pour l'examen pratique. Prenez le temps de trouver toutes les fonctionnalités dont vous pourriez avoir besoin, de sorte que vous puissiez paraître calme et recueilli tout en étant supervisé sur la route.

4. Pratique dans plusieurs conditions de conduite

Conduire par mauvais temps ou sur un terrain accidenté n'est pas la même chose que de naviguer par une journée ensoleillée. Vous vous sentirez probablement plus à l'aise et conduisez mieux dans des conditions moins qu'idéales si vous l'avez déjà fait.

5. Essayez des routes d'essai probables

Selon votre emplacement, les itinéraires possibles pour l'examen de conduite peuvent être officiellement divulgués ou la connaissance du public en général. Si vous le pouvez, conduisez ces routes pour vous familiariser avec les dangers, les limites de vitesse ou d'autres défis qui pourraient affecter votre performance au test.

6. Arriver rassasié et confortable

Vous serez mieux en mesure de maintenir votre sang-froid sous pression s'il n'y a aucun besoin physique qui vous harcèle pour attirer l'attention. Présentez-vous pour le test avec un petit quelque chose sur votre estomac, et allez à la salle de bain avant votre examen.

7. Faites tous les ajustements nécessaires avant de commencer

Si vous n'avez pas conduit à l'emplacement de test, les choses peuvent ne pas être configurées là où vous en avez besoin. Changez la position du siège, l'angle du volant et les rétroviseurs là où vous pouvez les utiliser confortablement. En outre, assurez-vous que votre ceinture de sécurité boucle sans relâche.

8. Utilisez des miroirs et cherchez des angles morts

Même si vous n'êtes pas au courant, votre examinateur surveille chacun de vos mouvements. Une plainte commune des centres de test est sur le manque d'assurer la visibilité. C'est trop facile à faire pour ignorer; utilisez activement vos miroirs et tournez la tête pour compenser les angles morts.

9. Assurez-vous de comprendre les instructions

Lorsque vous êtes nerveux, vous pouvez mal entendre les directions ou même les oublier après un moment ou deux. Vous ne serez pas pénalisé lorsque vous demanderez des éclaircissements, et il est préférable de demander à l'instructeur de répéter les instructions plutôt que de faire quelque chose de mal.

10. Ne paniquez pas

Si vous suivez tous les conseils précédents, cela vous aidera à rester calme. Aucune quantité de préparation, cependant, n'effacera complètement la nervosité. Rappelez-vous que l'examen de conduite ne durera que peu de temps, et ce ne sera pas la fin du monde si vous devez finalement le reprendre. Attendez-vous à l'inattendu et roulez avec tout ce qui se passe.

Article Précédent

Code d'anomalie de diagnostic (DTC): P1108 - Capteur de pression barométrique (BARO) - Circuit / tension élevée

Code d'anomalie de diagnostic (DTC): P1108 - Capteur de pression barométrique (BARO) - Circuit / tension élevée

Définition du code P1108 Le code P1108 est un code de groupe motopropulseur spécifique au constructeur lié à la mesure du carburant et de l'air. Dans ce......

Article Suivant

P0133: OBD-II Code de panne: réponse lente du circuit du capteur O2 (banc 1 capteur 1)

P0133: OBD-II Code de panne: réponse lente du circuit du capteur O2 (banc 1 capteur 1)

P0133 Définition du code de dérangement Réponse lente du circuit du capteur P0133 O2 Qu'est-ce que le code P0133 signifie Bank 1 Le capteur 1 est un......